Interview

Portrait : Sébastien Lévêque

Deuxième portrait et non des moindre. Sébastien est notre président depuis 2011 et après les JO Masters de Turin où il a glané deux titres, il rentre de Budapest avec une 9e place sur 1500m indoor et nous dévoile ses secrets…

Depuis quand es-tu dans l’athlétisme ?
1991

Tes différents clubs d’athlétisme ?
US Chantilly (Oise) de 1991 à 1997, Plouzané AC (Finistère) de 1998 à 1999, AC Cesson depuis 1999

Ta spécialité ?
Demi-fond

Et ton record personnel ?
Sur 800m: 1’53″11 en 2005 à Vannes

Pourquoi l’athlétisme ?
J’avais une habitude étrange vers 14 ans : je courrais autour de ma maison pendant toute la durée des grands prix de Formule 1… La première fois que j’ai fait cela, Alain Prost était parti de la 13ème place sur la grille, et avait fini par remporter le grand prix. Cela n’a pas donné les mêmes résultats pour les grands prix suivants, mais c’est sans doute pour cela que je me suis présenté en septembre à l’entraineur en lui disant que je voulais courir un marathon !

Pourquoi l’AC Cesson ?
Au début, c’était un hasard : mes études m’ont emmené à Rennes en 1999, et je cherchais un club à taille humaine… ce fut l’AC Cesson. Et bien que le travail m’ait emmené à Paris de 2000 à 2006, je suis resté fidèle au club grâce aux liens tissés avec les entraineurs, ainsi que pour l’ambiance.

Ton meilleur souvenir athlétique ?
Mon titre sur 800m l’été dernier lors des World Master Games à Turin : l’aboutissement de 4 années de réflexion, plusieurs mois de préparation, et 2 courses menées comme je le souhaitais.

Ton pire souvenir athlétique ?
Abandon sur blessure lors de la dernière course de la saison 2005 : fracture de la clavicule, et plusieurs semaines d’arrêt.

Ton prochain objectif ?
Championnat du monde M35 en salle, sur 1500m : fin mars 2014 (ndlr : et maintenant ? Lyon 2015 ?)

Ton animal préféré ?
Le chat

Ton plat favori ?
Soit les pâtes, soit le nutella. Mais surtout pas ensemble !

Ton livre de chevet actuel ?
Evreux AC, 100 ans d’athlétisme

Le dernier film que tu as vu ?
Bonne question…

Sur une île déserte, tu n’as le droit qu’à un seul objet, que choisis-tu ?
Un avion avec le plein d’essence, pour pouvoir retourner à la civilisation quand l’ennui me prendra !

Un mot à faire passer ?
L’âge n’est pas un problème. Au pire, c’est une bonne excuse… (ndlr : j’aime beaucoup !)

Merci Sébastien pour ta participation. Pour les athlètes intéressés par ce questionnaire, vous pouvez y répondre par ici.